La statue de la Liberté

La statue de la Liberté est située sur l’île Liberty Island, un peu au sud de Manhattan, à l’embouchure de l’Hudson et à proximité d’Ellis Island. Elle a été offerte par les Français en 1886 pour célébrer les cent ans de la déclaration d’indépendance américaine et aussi en signe d’amitié entre les deux nations. L’inauguration de la statue a été célébrée le 28 octobre 1886 en présence d’un ancien président des Etats-Unis, Grover Cleveland. L’idée vient du juriste et professeur du Collège de France, qui se nomme Édouard Laboulaye. Il a eu l’idée en 1865. Le projet est confié en 1871, à un sculpteur français qui est né à Colmar, Frédéric-Auguste Bartholdi. Le choix des cuivres est confié à Eugène Viollet-le-Duc, un architecte, qui a eu l’idée d’employer la technique du repoussé. À la mort d’Eugène Viollet-le-Duc, en 1879, Frédéric-Auguste Bartholdi fit appel à Gustave Eiffel pour pouvoir décider de la structure interne de la statue. Gustave imagine un pylône métallique qui peut supporter les plaques de cuivre martelées et fixées. La statue de la Liberté est un monument très important des Etats-Unis et aussi un symbole de liberté et d’indépendance par rapport à l’Angleterre.



Quel visage choisir?

Certaines sources mettent en avant différents modèles qui auraient servi à choisir le visage de la statue. Par contre, les historiens en sont réduits avec des hypothèses et aucune d’entre elles sont vraies à 100 sur 100. Selon quelques  sources, Bartholdi se serait inspiré du visage de sa mère qui se nomme Charlotte Bartholdi pour donner à la statue le visage sévère de sa mère. Par contre, le National Geographic Magazine et le musée Bartholdi que Bartholdi n’a voulu représenter le visage de sa mère. D’autres modèles disent que Bartholdi voulait représenter le visage d’une jeune fille juchée sur une barricade tenant une torche dans sa main le lendemain du coup d’État de Napoléon. Peut-être aussi qu’il a réalisé une synthèse de plusieurs visages féminins pour donner une image  qui est neutre et aussi impersonnelle de la Liberté.



Assemblage de la structure

Dans un accord, il fut convenu que les Etats-Unis se chargeraient de construire la base de la statue, et que les Français se chargeraient de la construction et de l’assemblage de la statue une fois les pièces arrivées aux Etats-Unis. Par contre, des problèmes financiers sont survenus dans les deux côtés de l’Atlantique.


En France, la campagne de promotion pour la statue de la Liberté commença à l’automne 1875. C’est l’Union franco-américaine qui se chargea d’organiser la collecte de fonds pour la construction de la statue. Tous les moyens de l’époque ont été utilisés pour la construction : les articles dans la presse, spectacles, banquets, taxations publiques, loterie, coupe-papier à l’effigie de la statue, etc… Plusieurs villes de France, certains conseils généraux, etc… firent des dons. À la fin de l’année 1875, les fonds en tout firent 400 000 francs, mais il devait y en avoir 1 million, alors il y a eu des spectacles de théâtre, des expositions d’art, des ventes aux enchères et des combats de boxe professionnels pour recueillir de l’argent. Finalement, il y a eu assez d’argent pour faire un million.



L’acquisition de l’île

La statue se trouve sur Liberty Island, qui est dans le port de New York. À l’origine, Liberty Island s’appelait Bedloe’s Island, qui servait de base militaire, et qui abritait le Fort Wood, un bastion d’artillerie qui est construit en granit et dont les fondations qui sont en forme d’étoiles à onze branches ont servi de base pour la construction du socle, que plus tard, la Statue de la Liberté viendra s’installer sur le socle. Le choix du terrain demande beaucoup de démarches, tout comme son obtention. En 1877, le Congrès des Etats-Unis accepta la construction de la statue et W.T. Sherman a été choisi pour désigner à quelle place le monument sera placé. Bartholdi, quinze ans avant la construction du monument, avait déjà envisagé de la construire sur l’île de Bedloe. Par contre, c’est juste en 1956 que l’île changea de nom pour s’appeler Liberty Island.