f

AVANT-PROPOS

Depuis 1998-99, le projet coOpéra anciennement appelé Les arts de la scène, a permis à 960 élèves des écoles Jeanne-LeBer, De la Petite-Bourgogne, St-Zotique et Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, de produire des créations collectives qui ont été présentées, entre autres au Théâtre Le Corona et à la salle Jean-Grimaldi, devant près de cinquante-cinq-mille spectateurs.

Grâce au travail de concertation entre les différents partenaires, les enfants ont pu vivre une expérience pédagogique, artistique et culturelle hors du commun.

Le projet s’est fait remarquer en remportant le premier prix de la fédération québécoise des commissions scolaires pour son innovation pédagogique, le prix Claude-Hébert 2001, deux premiers prix nationaux pour le partenariat puis culture et éducation ainsi que deux premiers prix régionaux au concours des prix ESSOR. Le travail des intervenants a aussi été souligné lors des galas de reconnaissance du personnel méritant à la CSDM.

C’est avec un grand plaisir que les partenaires, soit l’Opéra de Montréal, la Ville de Montréal par le biais de l’arrondissement SudOuest, Le Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport par le biais du programme ‘’Soutenir l’école montréalaise’’, Le Ministère de la Culture par le biais du programme “La culture à l’école” et les quatre écoles relancent ce projet.

PRÉSENTATION ET FONCTIONNEMENT

Les enfants participant au projet COOPÉRA créeront à l’intérieur des heures de classe une adaptation d'un opéra. Simultanément, l’Opéra de Montréal présentera de son côté l’œuvre originale. Les stagiaires de l’Atelier lyrique et le personnel de l’Opéra assurent une partie de l’encadrement nécessaire auprès des enseignants, des formateurs et des élèves. L’œuvre produite est présentée publiquement dans les deux cas.

Fonctionnement : L’Opéra de Montréal inscrit une œuvre classique à sa programmation et propose aux élèves d'y travailler aussi. Les élèves des quatre écoles procèdent à une adaptation libre et abrégée de l’original : livret, musique, trame dramatique. Les élèves créent pendant les cours un texte, une musique, ainsi que tous les éléments de décors, costumes et accessoires. Ils suivront des formations qui leur permettront de présenter le résultat devant 5500 personnes à la fin du mois de mai.

Le personnel des écoles et les formateurs donnent de l’information sur les méthodes de travail auprès des élèves. L’Opéra de Montréal et l’Atelier lyrique viennent enrichir le travail des enseignants, des formateurs et des élèves. Leur contribution peut prendre l’une ou l’autre des formes suivantes : réalisations conjointes d’accessoires ou pièces de décors, aide-conseil, exposés, transferts d’expertise, formations spécialisées, prêts de matériel, etc.

s

VOLET PARTENARIAT

Le projet dépasse les frontières de l’école; il est le fruit d’une initiative des intervenants du Sud-Ouest qui avaient une volonté de créer un projet qui touche à un champ d’activités encore inexploité. Le milieu scolaire (Écoles Jeanne-LeBer, De-la- Petite-Bourgogne, Saint-Zotique et Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours), la Ville de Montréal par le biais de l’arrondissement Sud-Ouest (Service des sports, des loisirs et du développement social, le milieu culturel , Le Ministère de la Culture par le biais du programme La culture à l’école et Le Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport par le biais du programme “Soutenir l’école montréalaise” s’allient pour offrir à des élèves qui fréquentent les écoles des quartiers De la Petite-Bourgogne, Saint-Henri, Pointe Saint-Charles et Ville-Émard, l’opportunité de vivre une expérience pédagogique et culturelle hors de l’ordinaire.

Les partenaires s’associent et s’impliquent tant sur le plan des ressources que sur le plan du développement et de la réalisation du projet. Ils prennent une part active à l’élaboration, la gestion et la réalisation du projet. Des ressources permanentes des institutions et du secteur privé s’ajoutent à la contribution.

Les Partenaires du projet :

L’Opéra de Montréal
La ville de Montréal par le biais de l’arrondissement Sud-Ouest
Le Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport par le biais du programme Soutenir l’école Montréalaise.
Le Ministère de la Culture par le biais du programme La culture à l’école
La C.S.D.M.
Solot

d

 

VOLET CULTUREL

 

Par le biais de l’intégration des activités et des visites culturelles, à l’intérieur de leur horaire, les élèves auront une occasion unique d’enrichir leurs ressources intérieures. Ils pourront par la suite intégrer ces nouvelles connaissances dans un processus de création.

Objectifs

• Initier l’enfant aux différentes disciplines impliquées dans une création artistique.
• Mettre sur pied des ressources en matière d’activités artistiques.
• Permettre à certains enfants d’exprimer publiquement leurs talents et compétences afin d’en tirer une certaine reconnaissance du milieu et de leurs pairs.
• Faire sortir l’école du cadre traditionnel.
• Permettre à des enfants, par le biais d’activités artistiques, de vivre des situations de réussite et prévenir ainsi un décrochage potentiel.
• Faire vivre à l’enfant toutes les étapes de la mise sur pied d’un projet à partir des premiers balbutiements de la création jusqu’à la réalisation finale.
• S’ouvrir à la culture et utiliser cette ouverture comme moyen d’accès au plaisir et au loisir.
• Intégrer les apprentissages culturels aux apprentissages scolaires.
• Favoriser les échanges entre les artistes et les élèves.
Développer le goût des arts et le goût de fréquenter les lieux artistiques et historiques.

Réalisation des activités culturelles à l’école ou à l’extérieur de l’école

• Rencontres et échanges avec les formateurs
• Écriture de la pièce avec un spécialiste
• Visites de lieux culturels
• Ateliers avec les différents formateurs en danse, jeu scénique, chant, musique, décors, accessoires et costumes
• Préparation de la pièce
• 11 représentations de la pièce devant 5500 personnes
• Échanges culturels
• Rencontre avec des chanteurs de l’Opéra de Montréal

Réinvestissement en classe à la suite des activités culturelles dans la discipline ou dans d’autres disciplines.

• Français langue d’enseignement : Lire des textes variés : C’est à partir du thème que l’élève fera la connaissance d’œuvres variés. Écrire des textes variés : Avec un spécialiste, l’élève écrira la comédie musicale. Communiquer oralement : Il communiquera verbalement ses idées avec clarté sur la pièce, échangera avec les autres élèves et présentera la pièce au grand public.
• Mathématique : Lors de la fabrication des décors, l’élève réalise des schémas, calcule les angles, les masses et écrit les opérations.
• L’univers social : Par le biais de recherches sur le thème, l’élève s’ouvre sur la diversité des sociétés et de leur territoire.
• Domaine des arts : Art dramatique, Arts plastiques musique et danse. Compte tenu que les formations se déroulent sur les heures de classe, les enseignants font un suivi avec les élèves après chacune des formations et font un réinvestissement de chacune des activités.
• Visites et sorties : Suite aux visites et sorties, les enseignants font des liens avec la production des élèves.
• Présentation : Suite à la semaine des spectacles, les enseignants font un bilan avec les élèves.

a

 

VOLET PÉDAGOGIQUE

Dans le but de contrer le décrochage scolaire et d’améliorer la qualité des apprentissages, plusieurs partenaires du milieu scolaire et communautaire s’allient pour permettre aux élèves de vivre des expériences variées à travers lesquelles ils pourront s’instruire, socialiser et développer des compétences.

LIENS ENTRE LE PROJET ET LES COMPOSANTES DU PROGRAMME DE FORMATION (domaines généraux de formation, compétences transversales, compétences disciplinaires)

• Compétences transversales d’ordre intellectuel : Exploiter l’information : L’élève recherche le contenu de la pièce et relie les nouvelles données à ses connaissances. Résoudre des problèmes : En écrivant la pièce, l’élève cherche diverses hypothèses de solutions. Exercer son jugement critique : En réalisant la pièce avec 4 autres écoles, l’élève peut distinguer ce qu’il n’aime pas, il va fonder son jugement et exprime son opinion de manière articulée.

• Compétence transversale d’ordre méthodologique:  Mettre en œuvre sa pensée créative : L’élève planifie et organise, de manière efficace, les éléments liés à son projet de création.

• Compétences transversales d’ordre personnel et social. Structurer son identité : Avec l’aide d’adultes, il s’habitue à recevoir la critique des autres et reconnaît des tâches qui lui conviennent. Coopérer : L’élève, non seulement participe aux discussions du groupe, mais il sollicite les opinions des autres membres. Il propose ses choix par le biais de la réalisation de la pièce.

• Compétence transversale de l’ordre de la communication : Communiquer de façon appropriée : Il communique avec clarté et structure son message avec une logique appropriée.

• Domaine des langues : Français langue d’enseignement : Lire des textes variés : Lire efficacement des textes courants et littéraires liés au sujet du projet. Écrire des textes variés : L’élève écrira avec efficacité des textes variés qu’il sera capable d’adapter aux contraintes exigées. Communiquer oralement : Il communiquera verbalement ses idées avec clarté et parviendra à confronter ses idées avec celles d’autrui au cours de discussions.

• Domaine de la Mathématique : Raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques : Lors de la fabrication des décors, l’élève réalise des schémas, calcule les angles, les masses et écrit les opérations.

• Domaine de l’univers social  Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté : Par le biais de recherches sur le thème, l’élève s’ouvre sur la diversité des sociétés et de leur territoire.

• Domaine des arts : Art dramatique : Inventer des séquences dramatiques : À l’intérieur de sa réalisation, l’élève utilise de façon consciente les étapes de la démarche de création. Interpréter des séquences dramatiques : Appropriation du contenu des textes, application des éléments techniques du jeu théâtrale et des règles du jeu d’ensemble, exploitation des éléments expressifs à l’intérieur de formations et de la présentation de la pièce. Apprécier des œuvres théâtrales, ses réalisations et celles de ses camarades : L’élève examine l’œuvre “Il Mondo della Luna ”, assiste à l’œuvre par la suite et fait un retour en classe. Il assiste aussi à des représentations diverses et visite des lieux culturels qui lui permettent d’enrichir ses connaissances.

• Arts plastiques : Réaliser des créations : En réalisant les accessoires, les costumes et les décors, l’élève utilise de façon consciente chacune des étapes de la démarche de création.

• Danse : Inventer et interpréter des danses : Suite à la réalisation du contenu de l’histoire, l’élève est amené à composer les chorégraphies de danse en exploitant les idées de la création. Par la suite, il interprétera les danses en tenant compte des mouvements d’ensemble et des techniques de la danse.

• Musique : Inventer des pièces vocales ou instumentales : A l’intérieur de la création, l’élève est amené à créer des pièces vocales et instrumentales. Interpréter des pièces musicales : Suite à la réalisation des pièces, les élèves s’approprieront le contenu musical de la pièce et interpréteront celui-ci. Apprécier des œuvres musicales : L’élève pourra apprécier diverses œuvres par le biais d’écoute et de sorties. Par la suite, il pourra établir des liens avec ce qu’il a créé.

g

Retour à l'accueil

 

Projet Coopéra